CERVEAU

Nous détectons les erreurs de grammaire sans nous en rendre compte

cerveau lobe frontal
Crédits : Camazine
REVUE DE PRESSE - Le cerveau détecte les erreurs de grammaire même quand nous n'en sommes pas conscients, révèle une étude.

Une étude menée par des neurologues de l'université de l'Oregon (États-Unis) révèle que le cerveau est capable de repérer des erreurs grammaticales, sans pour autant que ces erreurs soient perçues consciemment par le sujet. Une découverte publiée le 8 mai 2013 dans la revue Journal of Neuroscience : 

Source : "The Human Brain Processes Syntax in the Absence of Conscious Awareness", 8 mai 2013, Journal of Neuroscience 

Pour parvenir à ce résultat, les auteurs de l'étude ont exposé des volontaires à des phrases dont certaines contenaient des erreurs de grammaire. Un signal sonore, destiné à perturber la concentration des volontaires, était émis soit avant l'apparition d'une phrase contenant une faute grammaticale, soit après.

Résultat ? Lorsque ce signal était émis juste avant la présentation d'une faute de grammaire, seules 51 % d'entre elles étaient détectées. Un taux qui montait à 89 % lorsque le signal sonore était émis après l'apparition d'une faute de grammaire.

En parallèle, l'activité cérébrale des volontaires était enregistrée par électroencéphalographie. 

Grâce à ce dispositif, les neurologues ont pu constater que lorsqu'une erreur de grammaticale apparaissait sans être détectée par un volontaire, les signaux électriques émis par son cerveau démontraient pourtant bel et bien que cette erreur avait été détectée. 


NEWSLETTER DU JOURNAL DE LA SCIENCE

Vous aimez la science ? Abonnez-vous à la newsletter du Journal de la Science, et recevez chaque soir un résumé clair et synthétique de l'actualité scientifique de la journée :

VOUS AIMEREZ AUSSI
PUBLICITÉ

VOTRE OPINION SUR CET ARTICLE