ENVIRONNEMENT

Pourquoi le cours du fleuve Amazone s'est inversé

Fleuve Amazone
Crédits : Jesse Allen/NASA (using SRTM data courtesy of Global Land Cover Facility/U. MD); River data: WWF HydroSHEDS Project
Il y a plusieurs dizaines de milliers d'années, le fleuve Amazone coulait d'Est en Ouest, et non d'Ouest en Est comme aujourd'hui. Pourquoi l'Amazone a-t-il changé de sens ? Un géophysicien brésilien propose un nouveau scénario.

Il y a des millions d'années, les rivières qui coulaient en direction de l'Ouest à travers ce qui est aujourd'hui le nord du Brésil ont inversé leur cours pour se diriger vers l'Est et se jeter dans l'océan Atlantique : c'est alors que le fleuve Amazone a vu le jour.

Pourquoi ce changement de sens s'est-il produit ? Jusqu'ici, beaucoup de géologues pensaient que cet événement avait été provoqué par l'élevation progressive de la cordillère des Andes (située à l'est du continent sud-américain), entamée il y a 65 millions d'années environ sous l'effet de changements ayant affecté la convection du manteau terrestre du continent sud-américain (le phénomène de convection du manteau terrestre, conséquence directe des différences de températures régnant entre les différentes parties du manteau, voit les roches les plus chaudes du manteau s'élever, au détriment des roches plus froides qui s'enfoncent).

L'émergence de la cordillère des Andes aurait alors eu pour effet d'inverser le flux des cours d'eau, les dirigeant désormais vers l'Est, un peu comme un plateau se renverse brusquement.

Pourtant, une nouvelle étude réfute cette vision, avançant que jusqu'il y a environ 10 millions d'années, le fleuve Amazone n'existait pas dans sa forme actuelle, et propose un scénario différent.

Première étape de ce nouveau scénario, proposé par le géophysicien brésilien Victor Sacek (Université de Sao Paulo, Brésil) : la formation de lacs, aux pieds de la cordillère des Andes. Ces lacs se forment car la cordillère des Andes fait peser sur la croûte terrestre un poids si important que des dépressions se forment, et se remplisse d'eau.

À ce stade du scénario, des sédiments s'accumulent certes dans ces dépressions (ces sédiments proviennent de l'érosion de la cordillère des Andes), mais cette accumulation de sédiments est trop lente pour contrebalancer efficacement le mécanisme de creusement.

Puis dans un second temps, le creusement cesse, tandis que l'accumulation des sédiments dans les dépressions se poursuit : ces terrains s'élèvent alors de plus en plus.

Résultat : il y a 10 millions d'années environ, ces terrains sont suffisamment hauts que l'inversion dans le flux des cours d'eau puisse se produire...

Ces travaux seront publiés dans le numéro du mois de septembre 2014 de la revue Earth and Planetary Science Letters, sous le titre "Drainage reversal of the Amazon River due to the coupling of surface and lithospheric processes".


NEWSLETTER DU JOURNAL DE LA SCIENCE

Vous aimez la science ? Abonnez-vous à la newsletter du Journal de la Science, et recevez chaque soir un résumé clair et synthétique de l'actualité scientifique de la journée :

VOUS AIMEREZ AUSSI
VOTRE OPINION SUR CET ARTICLE