ESPACE

Des signaux radio inconnus détectés par le télescope géant d'Arecibo

radiotélescope ondes radio
Des impulsions radio ultrarapides, dont l'origine est pour l'instant inconnue, ont été détectées par le radiotélescope d'Arecibo.
Les astronomes du radiotélescope d'Arecibo, le plus grand et le plus sensible au monde, ont détecté des signaux radio inconnus. Ces ondes pourraient provenir d'une autre galaxie.

De mystérieuses impulsions radio ultrararapides (quelques millièmes de secondes), surgies du fin fond de l'espace, ont été détectées par le radiotélescope de l'observatoire d'Arecibo (Porto-Rico), le plus grand et le plus sensible radiotélescope du monde (il est doté d'une antenne parabolique de 305 mètres de diamètre).

Ce résultat est publié le 10 juillet 2014 dans la revue The Astrophysical Journal .

D'où proviennent ces étranges signaux radio, appelés « sursauts radio » par les astrophysiciens ? D'après les auteurs de l'étude, ils semblent avoir été émis depuis une autre galaxie, à plusieurs millions d'années-lumière : "Selon toute vraisemblance, les ondes radios proviennent des confins de l’espace extragalactique – une perspective extrêmement intéressante", indique l'astrophysicienne et co-auteur de la découverte Victoria Kaspi (Université McGill à Montréal, Canada), dans un article publié par l'Université McGill.

Ce résultat passionne d'autant plus la communauté scientifique qu'il vient en réalité confirmer des observations précédemment réalisées à l'aide d'un autre radiotélescope, situé à l'observatoire Parkes en Australie : depuis 2007, les scientifiques du radiotélescope Parkes ont en effet enregistré plusieurs sursauts radio similaires à ceux détectés à l'observatoire d'Arecibo. Ces résultats avaient d'ailleurs fait l'objet de plusieurs publications dans la revue Science en 2007 et en 2013 (se reporter aux articles "A Population of Fast Radio Bursts at Cosmological Distances" et "Radio Bursts, Origin Unknown").

Mais ces premières détections de sursauts radio réalisées par le radiotélescope Parkes avaient toutefois été mises de côté par les scientifiques, qui préféraient attendre que des observations réalisées avec d'autres installations viennent confirmer, ou infirmer, ces premiers résultats pour le moins inattendus (ces résultats étaient jusqu'ici, il faut bien le reconnaitre, généralement considérés comme de simples erreurs de mesure).

Avec ces nouvelles observations réalisées par le radiotélescope d'Arecibo, la légitime suspicion qui entourait les résultats obtenus par le radiotélescope Parkes n'est donc désormais plus de mise…

Mais alors, quel est le phénomène qui pourrait bien être l'origine de ces sursauts radio ? À l'heure actuelle, les scientifiques l'ignorent totalement. Toutefois, de nombreuses hypothèses sont d'ores et déjà formulées : évaporation de trou noir, collision entre étoiles à neutrons, sursauts de magnétars (les magnétars sont une catégorie particulière d'étoiles à neutrons, se caractérisant par un champ magnétique très intense)...

En attendant, une chose est d'ores et déjà certaine : ces sursauts radio constituent à eux seuls un phénomène astronomique entièrement nouveau. Gageons que nous en saurons un peu plus sur eux au cours de ces prochaines années...

Ces travaux ont été publiés le 10 juillet 2014 dans la revue The Astrophysical Journal, sous le titre "Fast Radio Burst Discovered in the Arecibo Pulsar ALFA Survey" .


Suivre l'auteur de cet article sur Google+ :

VOUS AIMEREZ AUSSI
NEWSLETTER DU JOURNAL DE LA SCIENCE

Vous aimez la science ? Abonnez-vous à la newsletter du Journal de la Science, et recevez chaque soir un résumé clair et synthétique de l'actualité scientifique de la journée :

VOTRE OPINION SUR CET ARTICLE