SANTÉ

Alzheimer : un tiers des cas évitables avec une bonne hygiène de vie ?

maladie Alzheimer
En France, 900 000 personnes souffrent de la maladie d'Alzheimer. Ce chiffre sera de 1,3 millions d'ici 2020. Crédits : Adam Jones, Ph.D
EN BREF - Près de 30% des cas de la maladie d'Alzheimer pourraient être évités en influant sur divers facteurs comme la sédentarité ou le tabagisme, selon une étude publiée dans The Lancet Neurology .

Près d'un tiers des cas de la maladie d'Alzheimer dans le monde seraient attribuables à des facteurs de risques modifiables, comme la sédentarité, le tabagisme, l'hypertension ou encore le diabète.Telle est la conclusion d'une étude publiée dans l'édition du mois d'août 2014 de la revue The Lancet Neurology.

Selon cette étude, une politique de prévention visant à agir sur ces facteurs de risques modifiables pourrait réduire la prévalence de la maladie d'Alzheimer de 8,3 % dans le monde d'ici 2050.

L'étude pointe également le rôle central de l'éducation des populations vis-à-vis de ces facteurs de risque, en révélant l'existence d'une corrélation entre le niveau d'éducation et la prévalence de la maladie d'Alzheimer.

Ces travaux seront publiés dans l'édition du mois d'août 2014 de la revue The Lancet Neurology, sous le titre "Potential for primary prevention of Alzheimer's disease: an analysis of population-based data" .

En savoir plus :
"Alzheimer : des millions de cas évitables grâce à une bonne hygiène de vie" (Pourquoi Docteur)
"Maladie d'Alzheimer : que faire pour réduire les risques ?" (Sciences et Avenir)

 


NEWSLETTER DU JOURNAL DE LA SCIENCE

Vous aimez la science ? Abonnez-vous à la newsletter du Journal de la Science, et recevez chaque soir un résumé clair et synthétique de l'actualité scientifique de la journée :

VOUS AIMEREZ AUSSI
PUBLICITÉ

VOTRE OPINION SUR CET ARTICLE